Message alerte cambriolage - En savoir plus

 

 

Louis Inwiller

 

sa biographie :

1889 (11 septembre) : naissance à Flaxlanden dans une famille de 3 enfants

1903 : dernière année à l’école communale où il se fait remarquer par ses talents de dessinateur

1904 : apprentissage du dessin dans un atelier de création textile et suivi des cours de perfectionnement à la Société Industrielle de Mulhouse

1914 : fin d’un  périple professionnel à travers la France (dite de l’Intérieur),

1918 : sort indemne de la Grande Guerre, épouse Mina Brachat, originaire du Pays-de-Bade et s’installe à Mulhouse

1920 : naissance de son fils René le 10 mars

1924 : fonde un atelier de création de dessins pour imprimés avenue de Modenheim (actuelle rue Roger Salengro), le déménage boulevard du Maréchal Pétain (actuelle avenue Kennedy). Plus de 10 collaborateurs au plus haut de son activité, qui obligeait Louis Inwiller à beaucoup voyager à l’étranger pour vendre ses créations

1924 : il reste très attaché à son village natal. Très actif à la Société de Musique Sainte Cécile de Flaxlanden, il en est élu président et nommé président d’honneur en 1926

1934 : installation définitive au 4 rue d’Illzach. Louis Inwiller confie la direction artistique de l’atelier à Joseph Brenner (1911- 2001) de Zillisheim. Déclinaison progressive de l’activité, stoppée par la crise économique des années trente et  présence insuffisante à Paris, qui s’affirme comme capitale européenne de la mode.

1942 : première évocation artistique trouvée dans le Mülhauser Tagblatt du 8 décembre : exposition de 40 peintres à la Kunsthalle de Mulhouse, parmi lesquels Louis Inwiller. L’article est illustré d’une de ses toiles « Illmatens »

1944 : son fils René, qui avait intégré l’atelier familial de création, est tué sur le front letton le 24 septembre

1945 : l’atelier est relancé après la Libération. Sans grand succès. A 56 ans, Louis Inwiller se consacre de plus en plus à la peinture. Ne possédant pas de voiture, il peint les proches paysages de Mulhouse : les forets, l’Ill, les villages du Sundgau. Il expose en groupe, avec ses amis de la Société des artistes de Mulhouse et celle de « la Palette »

1950 : le train lui permet de découvrir les vallées vosgiennes. Il se rend très souvent au chalet Nansen au Markstein. Les Vosges deviennent son sujet favori. Ses travaux sont cités, élogieusement, dans le Nouveau Rhin Français, le Républicain du Haut-Rhin et l’Alsace, toujours dans le cadre d’expositions de groupes dans les musées et les galeries mulhousiennes jusqu’en 1958

1958 : décès de son épouse. Louis Inwiller quitte la rue d’Illzach pour s’installer à la fondation Alfred Wallach

1960 : le 8 juin, pendant une sortie dans les Vosges, une crise cardiaque l’emporta. Il est enterré au cimetière de Flaxlanden.

 

Son oeuvre :

 

Liens utiles

Plan interactif

Mairie de Flaxlanden

5, rue de Bruebach
68720 Flaxlanden

03 89 06 25 44

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris

canada goose damen michael kors tasche sale